métier ambulancier
Emplois,  Fiches métiers

Comment devenir ambulancier ?

Pour commencer, il faut savoir que l’ambulancier est considéré comme un membre à part entière parmi les professionnels de santé. Il s’occupe entre autres du transport de ses patients entre un point A et un point B qui se trouve être souvent un hôpital ou un établissement spécialisé. Il est l’un des métiers pour aider les autres qui peut attirer par ces belles valeurs.

Pour en apprendre plus sur le travail d’ambulancier, son rôle, son salaire et surtout ses études, c’est dans cet article !

Le métier

Les missions

L’ambulancier est à la fois un auxiliaire de santé mais également un conducteur ambulancier puisqu’il effectue le transport de patients.

Ces transports peuvent être réalisés sur rendez-vous ou alors dans l’urgence entre le domicile ou le lieu de l’accident par exemple et un centre de soins spécialisés (CHU, SAMU, maisons de retraite…)

Pour la partie santé, si le patient est blessé, il doit pouvoir lui dispenser les premiers soins et c’est en cela que des connaissances dans le domaine sont indispensables.

En ce sens, voici ses principales fonctions:

  • Prise en charge de son patient : l’aider à se déplacer ou le transporter à l’aide d’un brancard

  • Faire attention à son état tout le long du trajet, du départ à l’arrivée et veiller à ce que celui-ci soit le plus confortable possible

  • Etre en capacité de venir en aide à son patient s’il y a des blessures ou s’il est malade. Il doit donc connaître le matériel médical mis à sa disposition pour réaliser les premiers soins : gestes cardiaques ou désinfections des plaies
  • S’assurer du bon état du matériel présent dans le véhicule et désinfecter si nécessaire

  • Transmettre toutes les informations reçues pendant le trajet auprès du personnel médical afin que la prise en charge des blessés, malades ou personnes âgées soient rapide et efficace

  • Réaliser certaines tâches administratives: facturation, création de dossiers…

  • S’il est conducteur, il doit bien évidemment connaître les principales routes à emprunter même si le véhicule dispose toujours d’un GPS.

Ensuite, l’ambulancier ne travaille jamais seul. Dans une ambulance, vous serez toujours accompagné de plusieurs collègues : le conducteur, un ambulancier et éventuellement un auxiliaire ambulancier.

Généralement, l’ambulancier travaille dans la fonction publique ou privé, ou pour des organismes tels que la Croix Rouge. Mais, le travail d’ambulancier est aussi et surtout un travail réalisé dans l’urgence. Il faut donc disposer de certaines qualités pour pouvoir réussir avec succès ce métier.

Les qualités requises

Pour devenir ambulancier, voici les qualités requises :

  • Il peut être amené à conduire des véhicules donc une aisance dans ce domaine est un plus. Il faut savoir être rapide lors de déplacements mais aussi très prudent.
  • Il faut aussi avoir une bonne résistance au stress car une mission peut être longue et stressante.
  • Une bonne résistance physique est également un atout pour pouvoir déplacer les malades.
  • Il faut savoir être à l’écoute de ses patients afin de recueillir le plus d’informations possibles pour une meilleure prise en charge, mais aussi pour les rassurer s’ils sont inquiets.
  • Surtout, il faut avoir du sang-froid et faire preuve de réactivité pour gérer toutes les situations qu’elles soient graves ou urgentes.
  • Il faut être disponible toute la semaine, que ce soit la journée, la nuit ou le weekend car une urgence peut arriver à n’importe quel moment.

La formation

Pour exercer ce métier, il est nécessaire d’obtenir un diplôme d’Etat d’ambulancier, aussi nommé DEA.

Vous pouvez vous inscrire directement aux épreuves de sélection à partir de la troisième (donc au collège), mais généralement, un candidat se présente après l’obtention du bac.

Cependant, il y a certaines conditions à remplir pour pouvoir postuler :

  • Etre en possession du permis B depuis plus de 3 ans en conduite simple et 2 ans si vous avez fait la conduite accompagnée
  • Obtenir une attestation de la préfecture mentionnant que vous êtes apte à la conduite d’une ambulance et que vous êtes formé aux gestes de premiers secours de niveau 1
  • Obtenir un certificat médical de votre médecin et être vacciné

Si les conditions d’admission sont remplies, alors vous pourrez vous présenter aux épreuves de sélection :

  • Une épreuve écrite en français et en arithmétique
  • Un entretien avec un jury
  • Un stage de découverte de 140 heures

Après être sélectionné, la formation sera assurée par des centres agréés par le ministère de la Santé.

Cela peut se dérouler dans des instituts de formation d’ambulancier (IFA) des CHU hospitaliers, de l’Ordre de Malte ou de la Croix Rouge par exemple.

Attention, ces études sont payantes mais elles peuvent être prise en charge dans le cadre d’une formation continue.

Elle comporte 630 heures d’enseignement théoriques et cliniques au sein de l’institut et un stage chez un transporteur habilité. Cela correspond donc en moyenne entre 2 et 4 mois de formation, selon que vous soyez à temps complet ou partiel.

Comme toujours dans le domaine de la santé, il est possible d’obtenir des dispenses de formations pour certaines personnes exerçant déjà un métier :

  • Les auxiliaires ambulanciers qui ont déjà un mois d’ancienneté dans le métier n’auront pas à réaliser le stage de découverte
  • Les candidats ayant obtenu un diplôme (type bac) ou titre du secteur de la santé ou du social de niveau V (exemple CAP) pourront être dispensés de les épreuves écrites

Enfin, si vous souhaitez pratiquer votre métier au sein du SMUR, en plus de diplôme, vous devrez réaliser une formation complémentaire d’adaptation à l’emploi d’ambulancier SMUR et un stage de sécurité routière et de conduite en état d’urgence.

Tout cela sera réalisé dans un centre de formation agréé et il y aura 4 modules: participation à la prise en charge d’un patient au sein d’une équipe, hygiène, décontamination et désinfection, situation d’exception et radiotéléphonie. Faites tout de même attention car la sélection est dure.

Le salaire

Comme tout métier, le salaire va dépendre de votre expérience et de votre statut.

En tant qu’ambulancier débutant, le salaire moyen est le SMIC horaires soit à peu près 1500 euros brut par mois.

En fin de carrière, lorsque vous deviendrez ambulancier expérimenté, vous pouvez espérer toucher jusqu’à 2 300 euros brut par mois.

Pour ce qui est du secteur, en fonction de celui-ci, votre salaire ne sera pas du tout le même.

Dans la fonction publique, un ambulancier verra son salaire changer en fonction de son grade et de son échelon. Ainsi, un ambulancier débutant à l’échelon 1 obtiendra un salaire moyen de 1 600 euros brut par mois.

Il y a 10 échelons au total. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez consulter une grille salariale.

Ce salaire peut également varier en fonction des primes reçues.

Dans le privé, la rémunération oscille entre 1600 et 180 euros bruts par mois.

Mais suivant le nombre d’astreintes, les primes et l’ancienneté, vous pouvez monter jusqu’à 2 200 euros bruts par mois.

Si vous décidez de vous mettre à votre compte vous pourrez espérer plus mais il faudra investir dans un véhicule qui vous coûtera aux alentours de 60 000 euros.

La perspective d’évolution

Les recrutements sont de plus en plus nombreux dans ce domaine, donc les débouchés sont assez importants mais ceux disposant d’un DEA sont plus recherchés.

Après plusieurs années d’expérience, vous pouvez espérer différentes évolutions :

  • Vous pouvez vous préparer au FAE pour devenir ambulancier au SMUR
  • Si vous êtes salarié, vous pouvez décider de vous installer en tant qu’ambulancier libéral ou créer votre propre entreprise. Vous devrez alors avoir les compétences nécessaires, demander un agrément auprès des services de préfecture et acheter un véhicule adapté aux normes en vigueur dans le secteur

    A savoir: Il existe un quota sur le nombre de véhicules mis à disposition par habitant, donc si le quota est atteint, vous ne pourrez pas obtenir l’agrément
  • Vous pouvez devenir régulateur d’une structure de soins. Votre rôle sera complètement différent puisque vous vous occuperez des déplacements d’une ou plusieurs équipes, vous établirez les emplois du temps de celles-ci et vous occuperez des appels de blessés ou des demandes d’intervention
  • En dernier lieu, vous pouvez procéder à une réorientation dans d’autres métiers de la santé. En effet, vous pouvez obtenir des passerelles pour devenir aide-soignant ou auxiliaire de puériculture grâce aux dispenses de formation.

Vous pouvez retrouver d’autres fiches métiers dans le domaine de la santé dans la rubrique « Fiches Métiers ».