le véhicule d'un taxi ambulancier
Emplois,  Fiches métiers,  Santé

Taxi ambulancier

Le taxi ambulancier est la personne qui va être chargé de transporter les patients via une ambulance pour se rendre sur le lieu de soin. Les lieux de soins sont de manière générale : les hôpitaux, les centres de santé ou encore les maisons de retraite. Le taxi ambulancier doit être titulaire d’une licence pour conduire les véhicules sanitaires légers (VSL) pour assurer le transport des malades, souffrants ou en situation de handicap.

Découvrez comment devenir taxi ambulancier, les missions, les formations et les prétentions salariales de ce métier.

Le métier

Les missions

Lors du service, le taxi ambulancier est la personne chargée de la conduite de l’ambulance. En binôme avec un ambulancier, il doit être en mesure d’assurer le transport d’un patient d’un point A à un point B rapidement sans mettre en danger la vie d’autrui ainsi que celle de l’équipe dans l’ambulance.

En tant qu’auxiliaire de santé, vous êtes également amené à intervenir dans certaines situations. En effet, vous pouvez assister l’ambulancier pour pratiquer des soins ou réaliser le brancardage avant l’intervention d’un ou d’une brancardière.

Ce métier n’est toutefois pas accessible pour tous et l’activité de taxi ambulancier nécessite quelques prérequis indispensables à la pratique :

  • Avoir réalisée une formation « auxiliaire ambulancier”
  • Etre titulaire d’un permis de conduire depuis minimum 3 ans
  • Formation aux gestes et soins d’urgence (AFGSU)
  • Titulaire du PSC1
  • Avoir l’accord préfectoral d’aptitude à la conduite d’une ambulance

Les qualités requises

Ce métier appartient au secteur de la santé et il n’est évidemment pas destiné à toutes les personnes. Le rythme de travail entre périodes de gardes ou d’astreintes ne facilite pas la vie familiale, de ce fait, il n’est pas donné à tout le monde de pouvoir exercer ce métier. Le professionnel doit être capable de concilier cette vie professionnelle avec un rythme personnel.

A lire :   Le métier de secrétaire médicale

En plus de cela, le métier exige certaines compétences pour pouvoir devenir taxi ambulancier.

  • Bon sens relationnel : au contact des autres et de plusieurs corps médical, le professionnel doit être en mesure de parler calmement et d’être apprécié de ses collaborateurs.
  • La rigueur : en effet, il est soumis aux règles de transport sanitaire strictes.
  • L’empathie : toutes les situations ne sont pas simples à gérer et le sens de l’empathie est une belle qualité pour devenir chauffeur de taxi ambulancier.

Enfin, cela parait normal, mais nous devons le préciser : il faut être un bon conducteur. Il s’agit évidemment de la qualité et compétence numéro 1 pour ce métier.

Les employeurs

Le taxi ambulancier peut trouver des opportunités d’emploi dans une variété de cadres. Les services de santé privés représentent un employeur majeur, offrant des services de transport médicalisé pour les déplacements entre domiciles, hôpitaux et cliniques. Les hôpitaux et les cliniques eux-mêmes embauchent parfois directement des taxi ambulanciers pour leur flotte de véhicules adaptés. Les organismes de services d’urgence comme la Croix-Rouge et les services de secours locaux ou nationaux sont également des employeurs potentiels, en particulier pour les interventions d’urgence et les transferts entre centres de soins.

De plus, les sociétés d’assistance médicale qui fournissent des services de transport pour les compagnies d’assurance ou les clients privés, et les entreprises de transport sanitaire spécialisées, emploient ces professionnels pour le transport non urgent de patients. Enfin, les collectivités locales et les administrations publiques peuvent parfois offrir des postes, en fonction des besoins de transport sanitaire de la communauté.

En outre, travailler en tant qu’indépendant, soit en possédant son propre véhicule adapté (appelée VSL), soit en rejoignant une coopérative de taxi ambulanciers, est une autre voie professionnelle envisageable.

La formation

Pour devenir taxi ambulancier, le professionnel doit avoir réalisé un diplôme d’état d’ambulancier également appelé DEA. Il doit également être titulaire d’un diplôme de niveau BEP ou CAP. 

A lire :   Herboriste

L’intégration à un centre de formation pour ambulancier nécessite d’avoir quelques prérequis comme vu plus haut. Cette formation est dispensée en quelques jours auprès d’un centre. 

Par la suite, il est demandé d’avoir un certificat de capacité d’ambulancier nommé CCA.

Le salaire

Le salaire d’un taxi ambulancier est de 1500 euros net par mois.

Pour le salaire d’un taxi ambulancier à son compte, cela va évidemment dépendra du nombre de clients mais pour donner une fourchette, il est n’est pas rare d’avoir un revenu entre 1500 et 2500€ net par mois.

La perspective d’évolution

Comprendre les perspectives d’évolution dans le métier de taxi ambulancier implique d’envisager plusieurs chemins de carrière. Un professionnel dans ce domaine peut opter pour se spécialiser dans des types spécifiques de transport médical, comme le transport de patients en soins intensifs ou pédiatriques. Avec l’expérience et des formations supplémentaires, notamment en soins d’urgence ou en soins paramédicaux, il est possible d’élargir son champ de compétences et d’accéder à des rôles plus spécialisés.

L’évolution peut également mener vers des postes de gestion ou de supervision, où l’on gère une équipe d’ambulanciers ou supervise les opérations de transport. Certains choisissent de partager leur expertise en devenant formateurs ou instructeurs pour de nouveaux professionnels du transport médical. L’entrepreneuriat est une autre voie, permettant de créer sa propre entreprise de transport sanitaire.

Pour ceux qui recherchent un engagement plus intense, intégrer des équipes spécialisées dans les interventions d’urgence peut être une voie attrayante. Enfin, le développement professionnel continu, à travers des formations, des conférences et des séminaires, est crucial pour rester à jour avec les pratiques actuelles et ouvrir de nouvelles opportunités de carrière.