salaire orthodontiste
Santé

Salaire orthodontiste : A quoi peut-on prétendre ?

En médecine, l’orthodontiste se charge des soins médicaux en rapport avec la structure dentaire. Cependant, il est par moment confondu au chirurgien-dentiste, qui n’est qu’une étape avant de devenir un orthodontiste. Ainsi, ces deux métiers sont différents. Découvrez l’accès à la formation et les débouchés avec ce tour d’horizon d’un des nombreux métiers de la santé.

Le métier d’orthodontiste, de quoi est-il question ?

Il est important de porter à la connaissance de tout un chacun, une petite description de ce qu’est le poste d’orthodontiste. Comme dit plus haut, les compétences requises nécessitent une longue formation et un parcours en orthodontie. Ces deux formations sont essentielles avant la prise de fonction et la prise d’activité auprès d’un public cible. En effet, elles durent de plus de 10 ans à la suite du bac, car il est formé sur plusieurs domaines liés au dentiste.

  • Le contenu lié à la formation de chirurgien-dentiste
  • Les pratiques d’un prothésiste dentaire
  • Les thèmes évoqués dans l’endodontie

Toutefois, il existe de nombreux programmes prévus au cours du des études courtes et longues qui attendent le futur professionnel avant d’apercevoir les débouchés issus de cette formation. Tout ce qui est anomalie bucco-dentaire, est confié aux soins de l’orthodontiste, qui pour le traitement, effectue une succession d’opérations, comme :

  • Séances d’examens variés, afin de procéder à un diagnostic efficace et prodiguer les bons soins dentaires et les bons traitements
  • Utilisation des matériaux, servant à corriger les dysfonctionnements
  • Fournir des conseils utiles, pour la prévention de potentielles menaces pour votre structure dentaire.

C’est en fonction de ses compétences qu’est fixée la rémunération de l’orthodontiste. Ce dernier se doit d’avoir un sens du relationnel, être pédagogue, une dextérité et évidemment d’avoir une assurance à toute épreuve.

Quelle est la formation et études permettant d’obtenir ce métier en France ?

Généralement les études pour être orthodontiste démarrent par le paces (le diplôme obtenu lors de la faculté de médecine). Il faut donc bien évidemment commencer par avoir le bac.

Les études pour exercer un métier en orthodontie sont assez longues : les premières années d’études dites de cycle 1, 2 et 3 permettent d’obtenir le titre de chirurgien-dentiste qui s’obtient après 6 ans d’étude.

  • 1ere année : concours de médecine (Paces)
  • 2 ans suivants : 1er cycle
  • 3 prochaines années : 2ème cycle
  • Dernière année : Obtention du diplôme avec la thèse à la fin de l’année.
A lire :   Taxi ambulancier

Une fois que vous avez obtenu ce premier diplôme, vous devez postuler au CECSMO pour exercer votre activité. Il s’agit du certificat d’études cliniques spéciales mention orthodontie. Ajoutez 4 ans encore afin de décrocher cette mention.

Les différentes prétentions salariales liées au métier d’orthodontiste

Les orthodontistes résidant en France, qui sont au début de leur carrière (orthodontiste débutant) et qui exercent cet emploi, ont un salaire avoisinant les 3000 euros brut par mois. Ce salaire n’est bien évidemment pas fixe, puisqu’il subit des évolutions, en fonction de l’expérience acquise et des réalisations effectuées, sans oublier les heures de travail cumulées au fil des ans. Au bout de quelques années d’expérience, le revenu d’un orthodontiste peut se situer à 9000 euros brut par mois.

Selon des évaluations, l’évolution des revenus, pour cet emploi, est comprise entre 7307 € et 42585 €. Aujourd’hui, le salaire moyen d’un spécialiste orthodontiste est de 2494 euros, avec déduction des charges salariales et impôts. Plus intéressantes, les formations pour devenir orthodontiste sont rémunérées, puisqu’elles nécessitent une implication personnelle et une grande détermination.

Pour certains, le salaire moyen d’un orthodontiste est fixé à 3000 pour de nombreuses raisons, principalement liés au secteur où ils exercent. Les conditions de rémunération d’un orthodontiste divergent entre le secteur privé et public.

Selon les dernières analyses des organismes de la santé, la marge salariale d’un orthodontiste en cette nouvelle année est bien au-delà des 45000 euros sur l’année. L’orthodontiste spécialiste en chirurgie dentaire, et avec une plus longue expérience, est payé à plus de 250 000 euros. Pour atteindre ce niveau de salaire, il faut compter à peu près de vingt ans (20 ans) de travail. 

De même, vous pourrez avoir des salaires plus importants si vous habitez Paris.

Quels sont les avantages et inconvénients du métier d’orthodontiste ?

Globalement, la carrière d’orthodontiste peut être extrêmement gratifiante et lucrative, mais elle exige également un engagement important en termes de temps, d’éducation et de responsabilités professionnelles.

Avantages du métier d’orthodontiste

  1. Amélioration de la santé bucco-dentaire : L’orthodontie joue un rôle crucial dans la correction des problèmes dentaires, ce qui contribue à améliorer la santé bucco-dentaire globale des patients.
  2. Satisfaction professionnelle : Aider les gens à obtenir un sourire qu’ils aiment peut être très gratifiant. Voir la transformation et l’amélioration de la confiance en soi des patients peut être une source de grande satisfaction.
  3. Revenu potentiellement élevé : L’orthodontie est souvent l’une des spécialités les mieux rémunérées dans le domaine dentaire.
  4. Flexibilité professionnelle : Beaucoup d’orthodontistes ont la possibilité de travailler dans des cliniques privées, ce qui leur permet une certaine flexibilité dans la gestion de leur emploi du temps et de leur pratique.
  5. Innovation technologique : Le domaine de l’orthodontie est en constante évolution, avec de nouvelles technologies et techniques émergentes, ce qui peut rendre le travail stimulant et intéressant.
A lire :   Herboriste

Inconvénients du métier d’orthodontiste

  1. Éducation et formation longues et coûteuses : Devenir orthodontiste nécessite de nombreuses années d’études spécialisées et de formation, souvent accompagnées de dettes d’études importantes.
  2. Pression et stress : Comme dans d’autres domaines de la santé, les orthodontistes peuvent faire face à des situations stressantes, que ce soit en gérant des cas complexes ou en répondant aux attentes élevées des patients.
  3. Responsabilités administratives : Si vous dirigez votre propre pratique, vous devrez gérer des aspects administratifs qui peuvent être fastidieux, tels que la gestion du personnel, la comptabilité et le marketing.
  4. Exigences physiques : Le travail peut être physiquement exigeant, avec de longues périodes passées debout ou dans des positions inconfortables. Cela peut entraîner des problèmes musculo-squelettiques.
  5. Maintien des compétences et formation continue : Il est nécessaire de se tenir au courant des dernières recherches et technologies, ce qui implique un engagement envers l’éducation continue.

Carrière

Dans la plupart des cas, l’orthodontiste va exercer sa profession dans un cabinet ou dans un hôpital.

Actuellement, en France, il manque cruellement d’orthodontistes. Il ne devrait donc pas être très compliqué de trouver un premier emploi lors de votre recherche. Son poste est également étroitement lié à un autre professionnel de la santé : le chirurgien-dentiste, avec qui il va devoir travailler en collaboration.

Au fur et à mesure de l’acquisition d’expérience lors de son exercice, il va pouvoir exercer son poste en tant que libéral dans son propre cabinet ou alors donner des cours dans des écoles dentaires. Son évolution de carrière est donc assez large en fonction de ses envies.

Combien d’année d’étude pour devenir orthodontiste ?

Au total, il faut généralement entre 10 et 11 ans d’études post-secondaires pour devenir orthodontiste : 3 à 4 ans de premier cycle, 4 ans d’école dentaire, et 2 à 3 ans de résidence spécialisée. Cela peut varier légèrement en fonction des exigences spécifiques des écoles et des pays.