Fiche métier : Herpétologiste
Emplois,  Fiches métiers

Fiche métier : Herpétologiste

Un herpétologiste est par définition, un spécialiste des amphibiens et des reptiles et travaille au quotidien pour une meilleure compréhension de ces espèces. Cette discipline aborde l’étude du comportement, de l’anatomie, l’écologique mais encore la classification des espèces vivantes ainsi que celles disparues. Découvrez comment devenir herpétologiste, les formations, les prétentions salariales de ce métier pour les passionnés de la nature.

Le métier

L’herpétologiste qui est également appelé herpétologue est une personne qui effectue des travaux de terrain ainsi que des recherches scientifiques pour étudier le comportement des reptiles et des amphibiens.

Cette terminologie peut en réalité amener à travailler sur des sujets variés et cela entraîne un regroupement de plusieurs métiers au sein même de la thématique. Il s’agit d’une branche de la zoologie.

Missions principales

Au sein de l’herpétologie, les missions et travaux sont nombreux afin de comprendre le comportement, le rôle des espèces ainsi que leur évolution en fonction du cadre dans lequel ces dernières évoluent. Voici un aperçu des missions que peut réaliser un herpétologue :

  • observer les reptiles et comprendre l’anatomie
  • protéger la biodiversité
  • observation d’un phénomène, inventaire et surveillance des habitats naturels
  • classification des espèces
  • étude des toxines
  • création des antidotes
  • transmissions des connaissances du domaine auprès de secteurs variés : thèse scolaire, médecine, écologie, conférences éco-tourisme.

Qualités indispensables

Pour devenir herpétologiste, il est indispensable d’avoir des connaissances sur la thématique des reptiles (serpents, crocodiles, tortues, lézards, etc.) ainsi que sur les amphibiens (crapauds, grenouilles, etc.). C’est également avoir une bonne connaissance de l’environnement, des écosystèmes naturels et évidemment des enjeux.

Les travaux sont parfois longs et l’étude de la faune et de la flore en relation avec les reptiles peut s’avérer parfois compliqués alors le professionnel se doit d’être patient et persévérant pour l’obtention des résultats.

De plus, la lutte quotidienne pour la préservation de ces habitats naturels pas ou peu souvent respectés peut engendrer de la frustration. De ce fait, en herpétologie, il faut être calme et pédagogue.

La formation

L’herpétologie n’est pas une discipline enseignée au sein des cursus universitaires. D’un manière générale, les personnes aspirant à devenir herpétologue sont des passionnés de ces espèces depuis de nombreuses années. Elles s’investissent en parallèle de leur formation pour intégrer des groupes ou des spécialistes du domaine afin de réaliser des sorties naturalistes.

Toutefois, il existe des parcours classiques qui peuvent servir de tremplin afin d’évoluer dans ce milieu.

  • Une licence d’écologie réalisée en 3 ans auprès d’une université
  • Une licence en biologie des populations auprès d’une université sur 3 années.
  • Un master en biologie des organismes et écologie (BAC +5)

Le salaire

La grille salariale pour ce type de professions est très aléatoire puisqu’il existe de nombreuses différences selon le niveau d’étude, le périmètre d’activité, l’expérience ainsi que les missions réalisées (en France ou des sorties à l’étranger par exemple).

La perspective d’évolution

Les postes dans ce secteur sont très limités et généralement, l’expérience, la formation et les diplômes obtenus auront une vraie valeur lorsque vous chercherez à obtenir votre premier emploi. Avec le temps et selon le niveau d’étude, plusieurs métiers sont envisageables et une reconversion dans l’enseignement afin de transmettre le savoir n’est pas à exclure.