assistante vétérinaire
Animalier

Comment devenir assistante vétérinaire ?

L’assistante vétérinaire, aussi appelée auxiliaire spécialisée vétérinaire (ASV) ou auxiliaire vétérinaire qualifiée (AVQ), est un véritable couteau suisse. Le poste implique de soutenir les vétérinaires dans leurs responsabilités envers les animaux, que ce soit lors des consultations, des procédures médicales ou en garantissant le confort des animaux.

Le métier

Le rôle et les missions d’une assistante vétérinaire

Tout d’abord, il faut savoir que dans ce métier, 92% des personnes qui l’exerce sont des femmes, de ce fait, nous allons parler principalement d’assistante au sein de cette fiche métier.

Exercer le métier d’assistant vétérinaire est assez diversifié puisque vous êtes le véritable bras droit du vétérinaire.

Vous devrez à la fois réaliser des missions relatives aux soins des animaux mais également des tâches plus administratives. Les missions peuvent varier en fonction :

  • D’où vous travaillerez : clinique privé ou cabinet
  • De la localisation : en ville ou à la campagne
  • De la spécialisation de choisi par l’établissement (généraliste ou chirurgie de pointe par exemple).

Voici une sélection non exhaustive de vos principales missions :

  • Seconder le vétérinaire lors de soins ou d’opérations sur les animaux
  • Poser des bandages ou pansements et suturer des plaies
  • Nettoyer les cages des animaux présents dans le cabinet et leur donner à manger
  • Prise de rendez-vous avec les consultations des clients
  • Commandes des différents médicaments et fournitures nécessaires à l’activité de la clinique
  • Conseiller les clients et répondre à leurs potentiels demandes d’information

C’est donc un travail demandant polyvalence, adaptabilité et surtout des qualifications très différentes. Il faudra bien évidemment avoir quelques connaissances dans le domaine animalier. Il est également indispensable de ne pas être allergique aux animaux, sinon cela risque d’être compliqué au quotidien ! Mais vous ne vous ennuierez pas tellement il y a de choses à faire !

Les compétences requises

Pour être une assistante vétérinaire compétente, il faut tout d’abord avoir une connaissance approfondie des animaux, comprenant leur comportement, leurs besoins spécifiques et leurs caractéristiques propres. Ensuite, il est essentiel de maîtriser des compétences techniques telles que la prise de sang, la gestion des médicaments, et l’utilisation d’équipements médicaux.

A lire :   Comportementaliste canin

La communication joue un rôle clé dans ce métier, car il faut interagir efficacement avec les propriétaires d’animaux, collaborer avec l’équipe médicale et communiquer avec les collègues. Une capacité organisationnelle est également importante pour gérer les dossiers médicaux, planifier les rendez-vous et maintenir un environnement de travail bien organisé.

Le travail en tant qu’assistante vétérinaire peut être exigeant, avec des situations stressantes et parfois des urgences. Savoir gérer le stress et faire preuve de calme et de professionnalisme dans de telles circonstances est un axe à développer.

De plus, l’empathie envers les animaux et leurs propriétaires est fondamentale, car il faut être capable de faire preuve de compassion dans des moments difficiles.

La formation

Pour exercer la fonction d’auxiliaire vétérinaire vous avez deux possibilités: le diplôme d’ASV ou d’AVQ. Attention, le niveau d’ASV est plus élevé que celui d’AVQ.

Diplôme AVQ

Pour obtenir ce diplôme, vous devrez réaliser un an de formation en alternance dans le cadre d’un contrat de professionnalisation.

Diplôme ASV

Pour ce dernier, vous aurez votre diplome au bout de deux ans. Il se dispense aussi dans le cadre d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation et vous devrez être titulaire d’un bac pour vous y inscrire.

Vous n’aurez pas de périodes de stages à réaliser lors de cette formation puisque vous aurez déjà un contrat d’alternance.

A savoir: Il faudra avoir au moins 18 ans pour postuler à ces deux types de formation. En effet, en raison d’une réglementation sur la radioprotection, les mineurs ne pourront pas se présenter.

De même, il n’y a qu’un organisme au niveau national qui délivre le diplôme de vétérinaire et c’est l’APFORM (diplômes du GIPSA). D’autres organismes proposent des certifications, non reconnues par l’Etat mais qui peuvent tout de même faciliter votre insertion professionnelle. Le CNFDI en propose une, avec une durée de formation variable selon votre disponibilité. Les cours dispensés reposent sur deux piliers: la connaissance des animaux domestiques et le secrétariat.

Quel bac pour devenir assistant vétérinaire ?

Comme mentionné au dessus, l’échelon du bac est nécessaire pour rentrer dans la formation ASV. Les profils les plus adaptés à intégré cette formation sont issus d’un BAC général avec des options en science ou des BAC plus spécifique comme le BAC STAV ou encore ST2S.

Est-ce que le métier d’assistante vétérinaire est accessible sans diplôme ?

Oui tout à fait, le diplôme ASV n’est pas une obligation (même si vivement conseillé) et ouvre ainsi la porte à des reconversions professionnels dans ce secteur. Vous pouvez en prévision de cette reconversion effectuée des formations non diplômantes ou commencer par un travail plus orienté secrétariat qu’aide au vétérinaire.

A lire :   Fiche métier : Herpétologiste

Le salaire

Pour la partie salaire, celle-ci dépend de beaucoup de critères:

  • Formation choisie
  • Son échelon
  • Son ancienneté dans le métier
  • Son éventuelle spécialisation
  • Les responsabilités assurées
  • Le lieu de l’exercice de l’activité
  • La taille de la clinique ou du cabinet

Cependant, pour vous donner une indication, voici ce que vous pouvez espérer :

  • AVQ : vous pouvez compter sur une moyenne salariale de 1670 euros brut par mois
  • ASV : en moyenne, vous trouverez des offres vous proposant des salaires de 1780 euros brut par mois

La perspective d’évolution

Si vous voulez évoluer dans ce secteur d’activité, vous aurez l’embarras du choix !

  • Vous pouvez décider de vous spécialiser dans une certaine catégorie d’animaux : les chevaux ou les chiens par exemple.
  • Vous pouvez vous diriger soit dans une ville, soit à la campagne

En ville, le rôle de l’assistant sera plus orienté sur la partie soins des animaux, préparation des radiographies, et d’autant plus s’il exerce dans un cabinet spécialisé.
A la campagne, il aura plus un rôle administratif en assurant une prise de rendez-vous des clients, pendant le que le vétérinaire sera en déplacement.

Si vous souhaitez un jour vous réorienter dans un autre secteur animalier, sachez qu’il a quelques possibilités. En effet, les ASV disposent de l’équivalence du certificat de capacité animaux domestiques donc ils pourront trouver des débouchés dans des élevages, des animaleries ou des refuges par exemple.

A savoir: Il n’y a pas de passerelle possible entre le métier de vétérinaire et celui d’assistant vétérinaire.

Ainsi si vous souhaitez être vétérinaire, ce ne sera pas cette formation qui vous conviendra. La filière pour devenir vétérinaire est très sélective.

En complément tout de même, ce secteur est très plébiscité et même si les foyers français possédant un animal de compagnie de cesse de grossir, les diplômés sont plus nombreux et peut générer des complexités à trouver un emploi.