Un toiletteur canin en train de couper les ongles d'un chien
Fiches métiers

Toiletteur Canin

Au retour d’une promenade, votre petit chien, un mignon Yorkshire, est crotté et son pelage d’habitude si soyeux est emmêlé. Une visite chez le toiletteur pour chien s’impose. Vous êtes intéressé par ce beau métier ? Voici les différentes missions, les qualités essentielles, la formation et le salaire de cette profession.

Le métier

Vous aimez les chiens et les chats et vous voulez en faire votre métier, voici une profession qui vous plairait. Au service des clients, vous les accueillez courtoisement au salon de toilettage et demandez l’état de santé du petit chiot ou du grand chien. A-t-il des démangeaisons, plaies ou allergies, des parasites ou est-ce un contrôle de routine ?

En caressant l’animal, vous observez ses poils pour les soins à apporter, le type de produits à utiliser.

Les missions

Le toiletteur ou la toiletteuse va installer le chien sur une table de travail avec l’équipement pour le maintenir. Avec patience et bienveillance pour l’animal, vous le rassurez tout en le frottant avec une brosse, le lavant au shampoing et le rinçant.

Vous procédez ensuite à la tonte avec les ciseaux ou la tondeuse électrique. Au courant des nouvelles tendances, vous adaptez la coupe selon la race de chien et le goût des clients. Avec habileté, vous tondez uniformément tout le pelage ou vous donnez du volume à la tête ou au torse de l’animal.

Pour la préparation à un concours de beauté, vous savez respecter les standards des jurys comme ceux de la Coupe de France et d’Europe de Toilettage et d’Esthétique Canine. A vous aussi de procéder à l’épilation des oreilles (intérieur et extérieur) et de couper les griffes parfois puissantes par exemple d’un rottweiler de 50 kg tout en muscles.

Si vous observez des plaies, des signes d’infection ou des démangeaisons au niveau du pelage ou sur la peau, vous en informez le maître du chien. Parfois, il faudra d’abord soigner cela et revenir à une autre séance.

Le toiletteur pour chien ne peut pas prescrire de médicaments ou donner des soins vétérinaires. Il peut cependant vendre des produits d’entretien comme des shampoings ou des anti-puces et des cosmétiques pour le soin du pelage.

Les qualités requises

Le métier de toiletteur canin est tout d’abord un métier au service de l’animal et bien sûr des clients.

  • Il demande un excellent sens de l’accueil et de l’écoute avec les personnes.
  • De même, un bon relationnel avec toute race de chien est nécessaire.
  • Il met l’animal en confiance.
  • Un bon toiletteur sait se faire obéir sans autorité excessive et n’a pas peur de certains clients à quatre pattes récalcitrants.
  • Il ne craint ni morsures ni griffures (bonjour les chats).
  • En bonne santé et de condition physique pour maintenir un grand chien, il reste souvent debout et n’est pas allergique … aux poils de chat ou de chien !
  • Habileté manuelle, patience et amour des chiens et des chats sont les qualités essentielles. La propreté personnelle et les règles d’hygiène des locaux aussi.

De plus, le toiletteur d’animaux a aussi un sens commercial aiguisé pour vendre des produits de soins ou des accessoires (brosse, peigne, pinces, collier, harnais, panier ou arbre à chat). Cela complète son salaire s’il est commissionné sur ses ventes et les revenus du gérant du salon. S’il est indépendant, le toiletteur pour chien devra aussi s’occuper de comptabilité, de gestion des stocks de produits et des démarches administratives.

L’installation d’un salon de toilettage coûte facilement plusieurs milliers d’euros en matériel et produits.

La formation

Il n’y a pas de formation obligatoire mais le CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) pour le métier de toiletteur canin est vivement conseillé.

Cette formation dure 2 ans et comprend 1200 h de formation. Elle peut se faire en alternance ou formation continue. Des stages sont prévus chez un employeur qui accepte de vous former. Il faut avoir entre 16 et 25 ans et le niveau du brevet de 3ème.

Au cours de cette formation, vous apprenez de nombreuses connaissances sur les races de chiens et de chats et le métier de toiletteur d’animaux. Il peut arriver que vous ayez à embellir un lapin de race ou un cobaye angora. Il existe aussi des écoles de formation privées pour toiletteurs d’animaux et délivrent un certificat ou un « diplôme ». Renseignez-vous sur la valeur de l’enseignement, du personnel de formation et du certificat, car ils n’ont pas tous la même valeur aux yeux des employeurs.

Le salaire

Après l’obtention du certificat ou un stage dans un salon de toilettage, vous commencez comme salarié au niveau du SMIC. Le salaire médian se situe entre 1650 et 2000 € brut par mois.

Au bout de quelques années d’expérience et si vous développez des compétences particulières, aurez-vous la chance de travailler dans un prestigieux salon ! Le salaire atteint alors 5000 € brut par mois sans compter les pourboires et les primes d’intéressement.

Comme salarié, le taux horaire est de 10 € au début et jusqu’à 32 € de l’heure. Les horaires en 35 h/semaine peuvent être décalés .

Vous pouvez effectuer aussi du toilettage à domicile soit comme employé salarié ou comme indépendant.

Les perspectives d’évolution

Dans le domaine professionnel, le métier de toiletteur pour chien permet de créer son propre salon de toilettage avec les fonds suffisants et l’envie d’être entrepreneur. Cela implique la gestion du personnel, des produits et accessoires, des locaux et des charges administratives. Vos revenus dépendront de la satisfaction des clients.

Vous pouvez chercher des missions auprès des éleveurs de chiens ou de chats de race et dans le milieu des concours de beauté canine ou féline. Le travail en animalerie ou chez les particuliers est également possible.

Des compétences en toilettage des chevaux et des bovins peuvent augmenter votre clientèle.