un comptable pendant un bilan
Finance

Comment devenir comptable ?

Avec l’avènement de la digitalisation et les mises à jour réglementaires, le métier de comptable s’adapte pour répondre aux exigences de précision et de transparence. Découvrez les fondamentaux du métier pour celles et ceux qui envisagent cette carrière, en détaillant les compétences nécessaires, les parcours de formation et les opportunités professionnelles.

Le métier

Missions principales

Le comptable est chargé de la tenue des comptes, veille à la régularité et à la fiabilité des opérations comptables et financières. Cela inclut la préparation des bilans et des comptes de résultat, ainsi que le suivi de la trésorerie. Il peut également être sollicité pour des missions de conseil fiscal et financier, contribuant ainsi à la stratégie économique de l’entreprise. Loin des idées reçues sur le métier, le comptable doit être à jour avec les normes comptables et fiscales qui évoluent régulièrement, et il doit s’assurer que toutes les obligations légales soient respectées.

En outre, le comptable peut être amené à gérer les paies lorsqu’elle ne sont pas externalisée et les déclarations sociales, à réaliser des audits internes ou à participer à la mise en place de contrôles internes. Avec l’évolution numérique, de plus en plus de comptables doivent également maîtriser les logiciels de comptabilité et d’analyse financière, ainsi que les outils de gestion de bases de données. Leur rôle s’étend souvent au-delà de la simple comptabilité pour englober une dimension stratégique et décisionnelle au sein de l’entreprise.

Qualités indispensables

Les qualités professionnelles nécessaires pour un comptable sont multiples. D’abord, il doit faire preuve de rigueur et de précision pour garantir la fiabilité des informations comptables. L’intégrité et la discrétion sont également de mises, car il traite des données confidentielles. Une bonne capacité d’analyse et de synthèse est requise pour interpréter les chiffres et conseiller la direction. La réactivité et l’adaptation aux changements sont aussi importantes dans un environnement réglementaire et économique en constante évolution.

De plus, le comptable doit avoir d’excellentes compétences organisationnelles et être capable de gérer les priorités face aux multiples échéances fiscales et comptables. Les compétences interpersonnelles ne sont pas à négliger, car il doit souvent collaborer avec différents départements de l’entreprise ou avec des clients et des fournisseurs. Enfin, avec l’avènement du numérique, la maîtrise des nouvelles technologies et des logiciels spécialisés devient indispensable pour optimiser le traitement des données financières.

A lire :   Devenir chargé de clientèle banque

La formation

Combien d’années d’études pour devenir comptable ?

La durée des études pour devenir comptable varie en fonction du niveau de qualification souhaité. Un niveau minimal de deux ans après le baccalauréat est souvent requis pour accéder aux postes d’assistant comptable. Cependant, pour des postes à responsabilités ou pour devenir expert-comptable, il est généralement nécessaire de poursuivre les études pendant cinq ans. Globalement, vous pouvez découvrir le catalogue de formations en comptabilité qui inclut souvent une combinaison de formation théorique en établissement d’enseignement supérieur en présentiel ou des formations à distance et de la pratique à travers des stages ou des alternances.

A noter que le métier de comptable requiert une mise à jour continue des connaissances, compte tenu de l’évolution constante des normes comptables et fiscales. Ainsi, même après l’obtention du diplôme, des formations continues sont recommandées pour rester compétitif dans le domaine. Certains comptables choisissent également de se spécialiser dans des domaines précis comme l’audit, la gestion fiscale ou la consolidation, ce qui peut nécessiter des études supplémentaires ou des certifications professionnelles mais cela ouvre sans nul doute, de nouvelles perspectives de carrière.

Quelles études ou diplômes pour être comptable ?

Plusieurs parcours de formation sont possibles pour devenir comptable. Le BTS Comptabilité et Gestion ou le DUT Gestion des Entreprises et des Administrations (option finance-comptabilité) sont des diplômes de niveau bac+2 permettant d’entrer rapidement sur le marché du travail. Pour accéder à des postes de comptable ou de responsable, un diplôme de niveau licence ou master dans le domaine de la comptabilité, de la gestion ou de la finance est souvent requis, tel que le DCG (Diplôme de Comptabilité et de Gestion) ou le DSCG (Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion).

Pour ceux qui visent le titre d’expert-comptable, la voie royale est le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable), qui nécessite huit ans d’études après le baccalauréat, incluant trois ans de stage en cabinet d’expertise comptable et la réussite à l’examen final. Il est également possible d’accéder à la profession par le biais de la validation des acquis de l’expérience (VAE) pour les personnes justifiant d’une expérience professionnelle significative dans le domaine comptable.

A lire :   Comment devenir banquier ?
un comptable qui cherche des documents comptables

Le salaire

En France, les salaires des comptables varient en fonction de leur expérience et du type de structure au sein de laquelle ils travaillent. Pour un comptable débutant, la fourchette de salaires se situe généralement entre 27 000 € et 32 000 € par an.

Avec quelques années d’expérience, les comptables peuvent s’attendre à une rémunération annuelle moyenne d’environ 35 000 € à 41 000 €, en fonction de leur lieu de travail et de leur spécialisation​​.

Pour les comptables confirmés, notamment ceux ayant acquis une expérience significative et des compétences spécialisées, les salaires peuvent atteindre entre 42 000 € et 50 000 € par an, reflétant la valorisation de leur expertise approfondie dans le domaine​​.

La perspective d’évolution

Le métier de comptable offre de nombreuses perspectives d’évolution professionnelle. Avec de l’expérience et une formation complémentaire, un comptable peut aspirer à des postes de responsabilité. Les compétences acquises dans la gestion des comptes permettent également de se diriger vers des fonctions d’audit interne ou externe, de conseil en gestion ou en systèmes d’information. La maîtrise de domaines spécifiques, comme la fiscalité internationale ou la consolidation, peut ouvrir des opportunités dans des entreprises multinationales ou des cabinets spécialisés.

Par ailleurs, l’expertise comptable reste une voie d’évolution prestigieuse. Après l’obtention du DEC, l’expert-comptable peut choisir de travailler en cabinet ou de s’établir à son compte. Outre la comptabilité, il peut offrir des services de conseil en gestion, d’audit légal, de commissariat aux comptes ou de conseil fiscal. L’évolution technologique et la digitalisation des métiers comptables offrent également des opportunités dans le domaine de la fintech ou en tant que consultant en systèmes d’information comptable.