salaire banquier
Emplois,  Fiches métiers

Comment devenir banquier ?

Le banquier ou la banquière, aussi appelé chargé de clientèle bancaire ou conseiller financier, est une figure importante du secteur bancaire. Il conseille les particuliers et les professionnels dans l’achat de produits financiers et fait fructifier leur argent.

Dans cet article nous allons en apprendre plus sur ses missions, de quelles manières accéder à ce métier et quelle rémunération espérer.

Voici la fiche métier banquier :

Le métier

Au sein des établissements bancaires, un banquier ou une banquière aura pour rôle clé de gérer un portefeuille de clients : des particuliers, des professionnels ou des entreprises. Avant de vous détailler les différences entre ces trois types de clientèle, nous allons vous détailler le travail quotidien de ce dernier.

En effet, celui-ci est l’interlocuteur privilégié de sa clientèle. Il va devoir les conseiller dans leurs projets et les aider à gérer leur portefeuille mobilier et immobilier grâce aux données personnelles qu’il recueille. C’est donc une personne qui va exercer principalement un travail de conseil mais également de suivi de comptes et de proposition de différentes solutions de financement pour des demandes d’investissements. Il y a aussi une partie commerciale dans ce métier avec des objectifs annuels pouvant être modifiés périodiquement.

Missions principales

Que fait un banquier ?

Le métier de banquier a pour missions :

  • Accueil de la clientèle au sein de la banque
  • Gestion et suivi des comptes de son portefeuille de clients. Cela doit se faire chaque jour.
  • Prise de contact avec les clients afin de les éclairer au mieux dans leurs demandes ou en cas de problème
  • Demandes de crédits mais aussi négociations des différents taux des contrats
  • Proposition et ventes des différents placements financiers
  • Négocier des autorisation de découverts pour ces clients
  • Prospection de nouveaux clients pour enrichir son portefeuille
  • Informer ses supérieurs

Qualités indispensables

Pour exercer avec brio ce métier, et devenir employé de banque, il est nécessaire d’avoir certaines qualités :

  • Avoir un très bon relationnel afin de maintenir de bonnes relations avec sa clientèle. Le but étant de pouvoir les fidéliser afin qu’ils restent dans votre banque
  • Un sens commercial pour réussir à vendre vos produits financiers
  • Etre autonome et savoir prendre des décisions pour pouvoir proposer les meilleures solutions aux demandeurs de crédits ou autres demandes
  • Avoir un esprit rigoureux et organisé afin de gérer correctement son portefeuille de clients
  • Etre à l’aise en maths, surtout pour ceux souhaitant s’orienter dans le domaine financier

De même, avec la transformation numérique qui s’opère depuis quelques années, le banquier doit savoir évoluer et s’adapter pour être en conformité avec les nouvelles demandes de sa clientèle. Ainsi, le métier de téléconseiller bancaire est apparu avec le développement des banques en ligne. Ces missions sont toujours les mêmes mais il faut pouvoir gérer toutes les demandes à distance, soit par téléphone, soit par email.

Différents types de chargé de clientèle

Comme mentionné précédemment, il en existe trois types :

Le conseiller bancaire particuliers

Ici, cet employé, homme ou femme, est basé dans une agence. Il est rattaché au responsable du marché des particuliers dans les grandes agences et simplement au responsable d’agence pour les plus petites structures.

Il s’occupe de la clientèle dite « classique », c’est-à-dire ceux ayant des demandes classiques : ouverture d’un compte courant, ouverture d’un compte épargne ou demande de crédit par exemple.

En effet, pour la clientèle disposant de plus de capital, les demandes sont gérées directement par un gestionnaire de patrimoine.

Le chargé de clientèle professionnels

Le chargé de clientèle professionnels a pour mission est un peu plus différente car il se charge de conseiller, aider et accompagner les professionnels que ce soit des commerçants, artisans ou professions libérales.

Ce genre de clientèle nécessite plus de connaissances techniques que la gestion d’un compte d’un particulier. En effet, il doit souvent travailler sur des documents financiers ou comptables et en informer les services du siège de sa banque.

Dans la plupart des cas, ce type de conseiller est assez mobile car il peut souvent se déplacer sur leur lieu d’activité.

Le conseiller financier entreprises

Pour ce poste, il faut des connaissances encore plus importantes et donc un niveau d’expérience plus important.

Il exerce principalement dans une banque de financement ou d’investissement et s’occupe des entreprises nommées « grands comptes » avec un chiffre d’affaires assez important.

Ayez bien à l’esprit que c’est un métier orienté vers la stratégie financière puisqu’il effectue régulièrement des analyses financières des sociétés dont il s’occupe : étude de bilans ou analyse de l’environnement de l’entreprise par exemple.

La formation

Comment devenir banquier ? Quel bac pour devenir banquier ? Quelles études pour être banquier ? Vous allez tout savoir !

En fonction des postes souhaités dans le domaine bancaire, le niveau d’études varie.

Pour un poste de chargé de clientèle particuliers, 2 ou 3 années d’études suffiront mais dans le cadre d’un conseiller de clientèle entreprises, il faudra compter au minimum un bac +5, ce qui vous permettra d’accéder au statut de cadre.

Différents diplômes existent donc afin d’atteindre ces métiers en fonction des objectifs des jeunes souhaitant se diriger vers ce métier :

Diplômes en 2 ans

  • BTS Banque
  • BTS négociation et relation client
  • BTS négociation et digitalisation de la relation client ou NDRC
  • BTS management commercial opérationnel ou MCO

Diplômes en 3 ans

  • Bachelor responsable de clientèle banque, finance et assurance
  • BUT Techniques de commercialisation
  • BUT GEA
  • Licence Pro assurance, banque, finance : chargé de clientèle

Diplômes en 5 ans

  • Master en école de commerce avec une spécialisation dans les domaines de la banque
  • Master monnaie, banque, finance et assurances ou MBFA
  • Master en gestion de patrimoine
  • Master 2 sciences juridiques et financières
  • Master 2 sciences politiques option finance

A savoir: Actuellement, pour occuper ce type de postes, plus de 60% des offres sont pourvues par des personnes ayant un diplôme Bac +4 ou Bac +5. Le recrutement se fait donc majoritairement sur des profils avec des diplômes assez élevés.

Le salaire

Tout d’abord il faut savoir que la rémunération est basée sur une partie fixe et une partie variable.

De cette manière, vous serez donc sûr d’une partie de vos revenus mais pas de l’autre. Cela dépendra de vos résultats sur l’année. Pour vos revenus fixes, cela dépend bien entendu de votre expérience dans le domaine mais aussi du secteur géographique.

Cependant, pour vous donner une idée, les jeunes débutants peuvent espérer toucher en moyenne 2400 euros bruts par mois. Vous pouvez également ajouter une 13ème voire 14ème mois et une prime de fin d’année. Un bon bonus pour votre salaire ! Le salaire de banquier peut donc être très variable.

Pour la partie variable, en pratique celle-ci représente 5 à 20% du salaire fixe et cela est lié aux ventes individuelles ou collectives réalisées dans une agence.

A savoir:

Grâce à votre banque, vous aurez différentes opportunités qu’il faudra savoir saisir :

  • Elle dispose de certains avantages sociaux non négligeables : cotisations retraites ou mutuelle de groupe
  • Elle propose différentes solutions d’épargne salariale à ses employés comme le PEE ou le PER afin de placer par exemple les primes de participation ou d’intéressements

Vous aurez aussi la chance d’obtenir des congés payés et RTT plus importants que la moyenne. En effet, votre employeur offre souvent des jours et des primes pour améliorer considérablement la vie de famille : enfants, paternité, mariages, décès… Enfin, il est souvent possible de se faire payer ses congés-payés non utilisés sur un compte épargne temps.

La perspective d’évolution

Il existe plusieurs possibilités d’évolutions pour ce métier :

  • Après plusieurs années d’expérience, il peut décider de se spécialiser dans un autre domaine comme les assurances, l’immobilier ou les placements boursiers par exemple
  • Après avoir été conseiller financier, puis spécialiste dans un domaine, il pourra s’orienter vers des postes avec plus des responsabilités : gestionnaire de patrimoine, analyste crédit, contrôleur financier ou même directeur d’agence
  • Vous pouvez aussi vouloir être à votre compte et devenir conseiller indépendant

Maintenant, vous n’avez plus aucun prétexte pour vous lancer !