Les chiffres de valorisation d'une entreprise
Finances et comptabilité

Comment valoriser une entreprise ?

Dans la vie d’une entreprise, il y a différentes étapes où le dirigeant doit connaître la valeur réelle de sa société. Au début, cette évaluation servira au financement auprès des premiers organismes qui seront prêts à vous suivre dans votre projet. En plein essor, la valorisation d’entreprise pourra convaincre les investisseurs de participer à son développement. Cette valorisation peut aussi servir au CEO de céder des parts de la société ou bien entrer dans un groupe plus important.

Pourquoi valoriser une entreprise ?

Dans un premier temps, la valorisation d’entreprise consiste à évaluer la balance entre les actifs matériels et financiers et les passifs (dettes, impôts, provisions, charges). Cela est complété par des analyses plus fines sur les flux futurs, les bénéfices à moyen terme, les charges en fonction du développement du marché afin de déterminer la valeur finale de l’entreprise.

Connaître la valeur précise d’une entreprise, son patrimoine et les richesses qu’elle génère est d’une grande importance pour le dirigeant. Grâce à cela, le dirigeant peut détecter les forces et faiblesses, améliorer la gestion de son entreprise et mieux la positionner sur le marché par exemple en cas de cession.

La valorisation indique de ce fait, la valeur actuelle de l’entreprise mais prend également en compte le potentiel de richesses en développement ou le remboursement réaliste de dettes. Cette partie sera très utile lors de la recherche de nouveaux investissements auprès de partenaires ou de banques afin de définir des montants financiers en échange de part dans l’entreprise.

La valorisation de l’entreprise permet aussi de mieux déterminer les impôts, les taxes, les dividendes et leurs charges. Un groupe qui veut acquérir des actions ou la totalité d’une société a besoin d’une vision claire avant de lancer les négociations.

A lire :   Entreprise : comment choisir le bon logiciel de gestion des achats ?

Comment calculer la valorisation d’une entreprise ?

Il existe plusieurs approches (actuarielle, comparative ou par sociétés comparables) dans l’élaboration d’une stratégie de valorisation d’une entreprise.

La seule étude comptable des actifs et passifs ne suffit pas à fournir une image réelle de la valeur d’une entreprise. Il faut considérer aussi le potentiel qu’elle pourra générer et sa future place parmi les sociétés comparables du même secteur. Cela augmente de beaucoup la complexité de l’analyse. Parmi les différentes méthodes de calcul (modèle de Gordon et Shapiro, de Bates, actualisation en free cash flows ou DCF), choisissez la plus adaptée à votre situation.

Cela varie si la société est cotée en bourse ou s’il s’agit d’une start-up innovante. Le secteur est-il porteur ou l’entreprise a-t-elle besoin d’une reconversion totale ?

Les investisseurs et partenaires financiers voient le retour d’investissement à moyen terme et évaluent les perspectives. Ils se basent sur un certain taux de rentabilité et de distribution des bénéfices constants. D’autres éléments plus réalistes tiennent compte de fluctuations sur des périodes plus courtes.

Autres facteurs importants, c’est la qualité des négociations entre les partenaires et la motivation du dirigeant à défendre la valorisation de son entreprise. En plus de la valeur objective, des éléments plus subjectifs peuvent intervenir dans le développement ou la vente d’une entreprise. Par exemple, les liens affectifs du vendeur avec sa société, sa volonté de vendre rapidement ou de la sauver à tout prix.

L’évaluation précise de la valeur réelle d’une société se montre particulièrement complexe. En effet, les paramètres qui interviennent dans cette valorisation d’une entreprise sont multiples, fluctuants et interdépendants.