Un bureau vide suite à de l'absentéisme en entreprise
Entreprise

Qu’est-ce que l’absentéisme ?

L’absentéisme est un phénomène de société qui touche tous les secteurs d’activité et quel que soit le niveau hiérarchique des salariés.

L’absentéisme a tendance à toucher un grand nombre de personnes sur de longues périodes, avec des degrés de gravité variables. Les causes varient de raisons psychologiques individuelles (telles que la dépression ou l’anxiété) à des facteurs liés au mode de vie, tels que le manque de motivation et une mauvaise hygiène de vie. Ces arrêts et ce phénomène dans son ensemble entraîne une perte de productivité de la part de la société qui est affecté par ces éléments et une baisse de la production.

Les mauvaises relations personnelles à la maison, les conflits sur le lieu de travail ou encore les contraintes liées au travail peuvent conduire les employés à ne pas se présenter au travail et se mettre en arrêt.

Quelles sont les cas différents type d’absence ?

Il existe 4 grandes familles d’absence :

  • L’absence pour maladie, qui représente environ 40% des cas. Les absences pour arrêt maladie sont en augmentation depuis plusieurs années, notamment en raison de la crise économique et des contraintes financières. Pendant la période du covid, la hausse des arrêts a été plus importantes.

  • L’absence pour accident du travail (AT) qui représente approximativement 30% des cas. Cette forme d’absence est liée à l’activité professionnelle. Elle peut être due à une faute de l’employeur, mais aussi à la faute du salarié (par exemple une chute sur le lieu de travail).

  • L’absence pour congés payés qui représente 10% des cas. Les congés payés sont pris par les salariés afin de se reposer ou de partir en vacances. Ils sont généralement rémunérés par l’employeur.

  • L’absence pour autre motif (maternité, études, maladie grave ou invalidité) qui représente environ 5% des cas. Ce type d’absence est en augmentation depuis plusieurs années.

Quel est le taux d’absentéisme en entreprise ces dernières années ?

En France, le taux d’absentéisme est de 5,2% en moyenne. Ce taux est plus élevé chez les cadres (6,5%) que chez les ouvriers (5,1%).

Taux absentéisme des cadres

L’absentéisme des cadres est en augmentation depuis plusieurs années. Il s’explique par la fragilité des emplois et l’augmentation du nombre de contraintes liés au management.

Taux absentéisme des ouvriers

L’absentéisme des ouvriers est en baisse depuis plusieurs années. Cette baisse s’explique par une amélioration du marché du travail et une amélioration des conditions de travail et la durée.

Comment calculer le taux d’absentéisme en entreprise ?

Le taux d’absentéisme est le nombre de journées d’absence par rapport au nombre de jours travaillés. Il est exprimé en pourcentage.

Pour calculer le taux d’absentéisme, il faut diviser le nombre de jours d’absence par le nombre de jours travaillés et multiplier ce résultat par 100.

Exemple : si un salarié a été absent 5 jours sur les 20 jours ouvrables du mois, son taux d’absentéisme sera de 25%.

Comment lutter contre l’absentéisme en entreprise ?

La lutte contre l’absentéisme est un enjeu majeur pour les entreprises. En effet, l’absentéisme coûte cher à l’entreprise, en raison des coûts directs (indemnités journalières, primes d’assurances, frais de remplacement) et indirects (perte de productivité, perte de clientèle, perte d’image, etc.).

Les entreprises peuvent lutter contre l’absentéisme en mettant en place des politiques de prévention et des mesures d’accompagnement. Pour lutter contre l’absentéisme, il est indispensable de mettre en place une politique globale d’évaluation des risques professionnels et de prévention.

La prévention des risques professionnels

La prévention des risques professionnels permet de limiter les facteurs de risque qui sont à l’origine du stress, du mal-être et des absences. Il faut donc :

  • Mettre en place un programme d’actions pour la prévention des risques professionnels qui prenne en compte le bien-être au travail
  • Former les salariés aux gestes de premiers secours
  • Mettre en place des réunions d’information sur les risques professionnels
  • Mettre en place un dispositif de prévention des risques psycho-sociaux (ex : la mise en place d’un observatoire du stress)

L’accompagnement des salariés

L’accompagnement des salariés permet de lutter contre l’absentéisme par la prévention et l’amélioration du bien-être au travail. Les entreprises ont donc recours à différentes mesures afin de limiter le nombre d’absences :

Il s’agit de mesure individuelles :

Entretien : le salarié peut demander à son employeur un entretien pour évoquer son bien-être au travail. L’employeur peut accompagner le salarié dans sa démarche de prise en charge de ses problèmes de santé.

Formation : l’employeur peut organiser des formations sur les risques professionnels, la gestion du stress, la gestion des conflits, etc. Cela permet aux salariés d’apprendre à gérer leurs problèmes et à mieux gérer les situations difficiles.