deux personnes qui travaillent dans une franchise
Entrepreneuriat

Entreprendre en franchise : quels avantages ?

Pour celles et ceux qui aiment l’entrepreneuriat, le système de franchise peut être une bonne solution pour concrétiser son projet. Le terme  » franchise  » désigne un système commercial, dans lequel le franchiseur aide une ou plusieurs entreprises désignées comme « les franchisés » dans leur activité.

Quel est le profil d’un « bon » franchisé ?

Selon des enquêtes récentes, le franchisé idéal possède une expérience dans son domaine d’activité (dans 62 %), une formation en management (dans 57 %) et a déjà travaillé dans le secteur de la franchise (dans 52 %).

Le profil type du franchisé en France est un homme de 35 à 50 ans, qui a déjà travaillé au sein d’un réseau commercial ou dans une grande entreprise. En France par exemple, le franchisé idéal a tendance à être plus jeune que dans d’autres pays européens. De plus, il s’agit souvent d’un homme de moins de 40 ans (dans 60 % des cas) mais pas uniquement puisque les femmes représentent une part croissante des franchisés (30 %).

Rejoindre ou créer une franchise est avant tout un choix, principalement qui concernent une envie d’indépendance (dans 40 % des cas), la passion pour le produit ou le service (dans 32 %) et la volonté d’être son propre patron (dans 27 %).

Si vous vous retrouvez dans ces chiffres, vous êtes prêt à acheter ou reprendre une franchise. Toutefois, cela reste des chiffres d’études et seul votre détermination et la fiabilité de votre projet pourra convaincre de rejoindre une franchise.

A lire :   Comment déterminer le capital social d’une SCI ?

Les principaux avantages de la franchise

Ouvrir une franchise permet de bénéficier de la notoriété d’une marque, d’une assistance technique et commerciale, de la mise en place d’un réseau de partenaires tout en s’appuyant sur une expérience déjà acquise par le franchiseur.

Le franchisé est un entrepreneur indépendant qui travaille à son propre compte. Il dispose de tous les outils nécessaires à la création et au développement de son entreprise. Au-delà de la notoriété de la marque, le franchisé bénéficie également d’un réseau national et parfois international, de partenaires commerciaux (distributeurs, fournisseurs…) déjà bien établis.

Enfin, il peut ainsi compter sur son franchiseur pour l’aider à développer son entreprise puisque le franchiseur est aussi présent sur le terrain pour accompagner les franchisés dans la mise en place de leur activité.

Comment trouver une franchise pour se lancer ?

Un point clé du lancement d’une activité en franchise est de trouver la bonne marque avec laquelle travailler. Pour cela, le franchisé doit d’abord se renseigner sur les marques existantes et leur notoriété.

Pour trouver une franchise, il faut également savoir qu’il existe plusieurs types de franchise :

  • La franchise de distribution : Il s’agit de la franchise la plus connue, le franchiseur fournit à son franchisé des produits et/ou services qu’il commercialise. Il peut s’agir de produits alimentaires, de vêtements, d’objets de décoration ou encore d’équipements ménagers.

  • La franchise de service : Il s’agit d’une franchise de services, le franchiseur transmet à son franchisé des services qu’il commercialise. Cette forme de franchise est très répandue dans les secteurs de la restauration, du tourisme et des loisirs. Tout cela repose sur la transmission d’une expertise et d’un savoir-faire pour pouvoir faire fonctionnement correctement la franchise.
A lire :   Le coliving au service de l'entrepreneuriat

  • La franchise de production : ce format de franchise est appelé « franchise industrielle ». L’objectif de cette franchise est d’augmenter la production, la qualité et le rendement, ce qui se traduit par un meilleur retour sur investissement. Pour y parvenir, l’objectif est d’accroître l’efficacité de chaque aspect du processus de transformation des matières premières en produits finis. Augmenter l’efficacité signifie faire plus avec moins. Cela signifie également accroître les connaissances au sein de l’organisation. L’accroissement des connaissances au sein de l’organisation augmente la probabilité que chacun d’entre eux adhère aux meilleures pratiques et normes.