Une femme indépendante sur son bureau
Entrepreneuriat

Comment devenir travailleur indépendant ?

L’emploi que vous occupez depuis 10 ans ne vous apporte plus de satisfactions. Vous voulez enfin réaliser l’un de vos objectifs importants : créer votre entreprise et vivre de votre passion. La reconversion professionnelle est lancée et vous comptez devenir un travailleur indépendant. Voici les informations sur ce statut, les différentes structures juridiques et des exemples de métiers possibles.

Que veut dire être travailleur indépendant ?

L’indépendant n’a pas de contrat de travail ni de lien de subordination avec un supérieur hiérarchique. Il organise son temps de travail, choisit ses méthodes et son lieu d’activité.

Il traite directement avec les clients (ou donneurs d’ordre). Ses revenus dépendent uniquement de ses prestations et de sa clientèle. Cela demande de nombreuses compétences, une grande motivation et de savoir prendre ses responsabilités.

En effet, être un travailleur indépendant nécessite d’avoir une expertise sur un sujet précis mais nécessite également de maitriser des activités connexes comme la compatibilité, la gestion de projet, etc.

Découvrez comment devenir travailleur indépendant avec admissions.fr

Quelles structures juridiques adopter pour un indépendant ?

En France, le travailleur non salarié est considéré comme indépendant lorsqu’il remplit une des conditions suivantes :

– être dirigeant d’entreprise

– organiser librement son activité

– déclarer une occupation commerciale sous le régime fiscal micro-social

– s’immatriculer à l’un des registres RCS, RM, RAC, URSSAF selon le secteur de l’activité.

Pour rappel, le RCS ou registre de commerce des sociétés concerne les commerçants indépendants. Le RM est le registre des métiers tandis que le RAC est celui des agents commerciaux

A lire :   Entreprendre en franchise : quels avantages ?

L’URSSAF est l’Union de Recouvrement de la Sécurité Sociale et des Allocations Familiales et est un point central de l’entrepreneur indépendant.

Il est possible de devenir indépendant sans avoir de diplôme. Mais il est vivement conseillé de réussir une formation de base en gestion d’entreprise. Ce type de formation est dispensé par des organismes publics, privés ou en ligne.

Un bon nombre d’indépendants ont eu une expérience en entreprise avant de se lancer à leur propre compte. Lorsqu’intervenient le choix du statut juridique, cela dépend du nombre de partenaires (seul ou plusieurs). La limitation des responsabilités et le statut du dirigeant sont importants aussi. L’activité est-elle réglementée ? Les ambitions financières en chiffre d’affaire sont également à considérer.

Le statut le plus simple est l’auto-entrepreneur ou entrepreneur individuel avec des démarches simples et sa compatibilité simplifiée. Il est très utile pour celles et ceux qui souhaitent démarrer une activité sans trop de pression.

Ensuite, il y a la micro-entreprise sans déduction des charges et avec une limite de 34500 € annuels en chiffre d’affaires. Il y a les petites sociétés comme l’EIRL (Entreprise individuelle à responsabilité limitée) ou la SARLU (Société à responsabilité limitée unipersonnelle) qui protègent le patrimoine du dirigeant. Dans ces cas, les démarches sont déjà plus complexes.

Tout indépendant est automatiquement affilié à la SSI (Sécurité Sociale des Indépendants). Les Chambres départementales selon le secteur d’activité s’occupent de gérer les formalités.

L’indépendant ou l’EIRL doit avoir un compte bancaire dédié à l’activité professionnelle sans que ce soit un compte pour professionnels.

Quels sont les métiers exercés par un travailleur indépendant ?

Les métiers accessibles aux travailleurs indépendants sont réellement très nombreux. On distingue les commerçants, artisans, industriels (boulangers, mécaniciens, vente en magasins, petites transformations).

A lire :   Quelles sont les plateformes freelance pour les développeurs web ?

Les métiers de l’informatique se développent beaucoup. Ils peuvent s’exercer à distance (développeur web, e-commerce et marketing digital, cybersécurité, community manager sur les réseaux sociaux, rédacteur SEO, graphiste …).

Les agents immobiliers ou les diagnostiqueurs en rénovation énergétique peuvent être en indépendants. Comme les consultants en développement personnel (coachs professionnels ou de vie) en ressources humaines ou recrutement. Les artistes et les auteurs ont un statut spécifique.