un auto-entrepreneur à son domicile sur un ordinateur portable
Entrepreneuriat

Peut-on être salarié et auto-entrepreneur ?

Vous avez des projets qui nécessitent d’ouvrir un statut auto-entrepreneur et vous ne savez pas ce que vous avez le droit de faire ou de ne pas faire ? Nous vous expliquons tout cela.

Afin d’obtenir une stabilité financière, le salariat est un bon moyen d’obtenir rapidement des liquidités. Toutefois, de plus en plus de personnes ont des projets personnels qui les motivent chaque jour à se dépasser. Ces projets nécessitent parfois de devoir ouvrir un statut spécifique de manière à poursuivre ses activités.

Lorsque cela arrive, de nombreuses questions se posent : peut-on créer un statut auto-entrepreneur en tant que salarié ? Peut-on cumuler les deux statut ?

Est-il possible de cumuler une activité de salariat et une auto-entreprise ?

A moins de contre-indications spécifiques que nous verrons par la suite, il est évidemment possible de cumuler les deux statuts. En effet, la création d’un statut auto-entrepreneur est éligible même si vous êtes déjà en poste dans une entreprise.

Si vous préférez ne pas cumuler ces deux statuts et vous concentrer sur votre activité d’auto-entrepreneur, vous pouvez demander un congé spécifique. En effet, il existe un congé dédié à la création d’entreprise qui vous permet de quitter votre poste pendant une année afin de travailler pleinement sur votre autre activité. Lors de cette période, vous ne percevez plus de salaire de la part de l’entreprise.

Pour pouvoir bénéficier de ce solde, vous devez être au sein de l’entreprise depuis au moins deux ans et réaliser cette demande avec un préavis de deux mois.

Quels sont les éléments qui pourraient empêcher d’avoir les deux statuts ?

Comme nous l’avons évoqué en amont, des éléments peuvent empêcher la création d’un statut autoentrepreneur. Il s’agit en premier lieu d’une clause au sein du contrat qui stipulerait qu’il serait formellement interdit d’avoir une activité annexe à celle réalisée dans l’entreprise. En effet, sur certains contrats, il n’est pas rare de trouver des clauses spécifiques qui ne permettent pas la création de micro-entreprise.

Dans le cas contraire, la création d’une micro-entreprise est possible après validation de deux points :

  • L’activité ne doit pas porter préjudice et concurrencer votre employeur actuel.
  • Être en règle en ce qui concerne les clauses de non-concurrence et de loyauté

Évidemment, pour éviter un conflit d’intérêt entre vous et votre employeur, vous devez exercer une activité qui ne nuit pas à l’entreprise et qui est sans ambiguïté.

En complément, nous préférons le rappeler mais il n’est pas tout le temps possible d’avoir le statut de micro-entrepreneur pour des spécificités propres au statut de micro-entreprise. Pour savoir si vous pouvez en bénéficier, n’hésitez pas à lire l’article concerné.

Comment se passent les déclarations sociales et fiscales ?

La première règle est simple puisque tous les revenus doivent être déclarés. De ce fait, lors de la déclaration des impôts, vous trouverez une ligne spécifique pour les revenus générés par votre micro-entreprise et une autre pour ceux obtenus par votre activité d’auto-entrepreneur. Pour rappel, le statut micro-entrepreneur permet d’avoir une comptabilité simplifiée et n’oblige pas à tenir des comptes détaillés.

Les formulaires sont le numéro 2042 pour les revenus en tant que salarié et le numéro 2042 C Pro concerne l’activité indépendante en qualité de micro-entrepreneur.


Les cotisations des deux régimes s’appliquent, de ce fait, vous devez à la fois payer les allocations familiales et l’assurance maladie dans vos deux situations.