expertise professionnelle après un incendie
Entreprise

Expert incendie : quand faut-il faire intervenir un spécialiste dans vos bureaux ?

Un incendie s’est déclaré dans vos locaux ou à votre domicile si vous êtes auto-entrepreneur. Vous avez choisi de contacter une assurance pour analyser les dégâts. Mais, à votre grand étonnement, vous découvrez que la compagnie d’assurance que vous avez engagée a sous-évalué les dommages, ce qui a pour impact de limiter votre rémunération et votre indemnité est dérisoire. Dans ce cas, faire appel à une contre-expertise est la solution.

Que dois-je savoir sur la contre-expertise en cas d’incendie ?

Une contre-expertise est un processus de vérification effectué par un expert. Dans cette situation, il est préférable de se consacrer à une contre-expertise compétente. Son intervention a pour but de corroborer ou de rejeter l’évaluation des dommages et intérêts de votre assureur.

Pour ce faire, vous devez lui présenter tous les faits pertinents qui l’aideront à prendre sa décision. Il doit s’appuyer sur des preuves concrètes ainsi que des documents justificatifs prédéfinis qui permettront à l’expert de prendre sa décision. Ces preuves peuvent être liées à la valeur de votre bâtiment, des équipements nécessaires à votre activité ainsi qu’à tous les produits qui ont pu être endommagés par les feux. En effet, c’est avec tout cela qu’il pourra analyser de manière adéquate le degré de dévastation de l’incendie. Il pourra ainsi estimer et juger du montant de votre indemnisation sur la base de tous ces éléments.

Quand dois-je demander le rapport d’un expert en incendie ?

Lorsqu’un sinistre survient, il est obligatoire de contacter un assureur. C’est le seul moyen de demander réparation. La compagnie d’assurance enverra un expert sur les lieux pour inspecter les dégâts et fournir un rapport. Ces processus permettent de déterminer le montant de l’indemnité qui sera versée.

Dans le cas où vous n’êtes pas satisfait du rapport établi par le professionnel engagé par votre assureur, vous êtes dans votre bon droit de demander une seconde expertise. Elle intervient également si vous estimez que la somme préconisée pour vous indemniser est insuffisante au regard de l’ampleur du préjudice de l’accident. Toutefois, pour qu’un professionnel intervienne dans cette affaire, vous devez en informer votre assurance par écrit et en recommandé.

Quels sont les nombreux cas de contre-expertise incendie ?

Dans le cadre de la contre-expertise incendie, de nombreuses possibilités sont à envisager. Il est concevable que les conclusions de votre contre-expertise vous soient utiles et dans d’autres cas, elles peuvent valider la première expertise et ne pas vous satisfaire.

Ainsi, si le second expert propose une indemnisation plus importante que celle de votre assureur, les deux parties commenceront à négocier. Cela vous permettra d’être indemnisé de manière appropriée. Dans une autre situation, il pourrait recommander la même somme que votre assurance. Vous avez la possibilité d’accepter ou de refuser ce rapport.

Un troisième scénario est possible. Ce troisième scénario existe dans la mesure où le chiffre précédemment annoncé par votre assureur est supérieur à celui du contre-expert. Encore une fois, vous avez les possibilités suivantes : un troisième expert désigné par les tribunaux ou un médiateur d’assurance.

Avec ces éléments, vous avez à peu près toutes les informations importantes lorsque votre entreprise peut nécessiter une expertise en cas d’incendie. Sachez toutefois qu’en toute circonstance, il est préférable de parvenir à un accord plutôt que d’aller en justice.

Comment choisir une société d’inspection des incendies ?

Si vous n’êtes pas satisfait de l’expertise incendie de votre compagnie d’assurance, comme, nous l’avons précisé, vous avez le droit d’obtenir un deuxième avis. À moins que votre police d’assurance ne contienne une garantie des frais d’expertise, vous devrez payer les frais. Si ce deuxième rapport diffère de celui fourni par votre assureur, un troisième expert sera nécessaire. Les frais seront cette fois-ci partagés. Par conséquent, il est essentiel de choisir le cabinet approprié pour les compétences contradictoires.

La première chose à rechercher est la localisation, car les professionnels opèrent dans une certaine région géographique. Pour s’en assurer, la recherche d’informations sur leur site web est généralement suffisante.

La disponibilité : Il est également essentiel que l’expert soit disponible pour traiter votre dossier dans les plus brefs délais. Plus vous attendez, plus le préjudice risque de s’aggraver. Cela vous met dans une situation délicate puisque vous ne serez toujours pas récompensé.

La première visite est nécessaire pour que l’expert puisse évaluer la situation et vous fournir une première évaluation avant que vous n’acceptiez de poursuivre le processus avec lui. Ce premier rendez-vous est souvent gratuit.

Réputation : Il est également essentiel de savoir avec qui vous travaillez. Nous vous recommandons de vous renseigner sur l’ancienneté de l’expert. Il est préférable d’avoir une expérience préalable en la matière afin d’acquérir les connaissances les plus fiables. Ensuite, passez un peu de temps à lire les avis des clients. Il vous sera ainsi plus facile de prendre une décision.