demineur
Emplois,  Fiches métiers,  Sécurité

Fiche métier démineur

Le démineur peut exercer au sein de l’armée ou dans la Police Nationale afin de repérer, isoler, contenir et enfin neutraliser les colis suspects ou les engins explosifs (mines, bombes). Le but du démineur est d’intervenir dans des situations à risque et être prêt physiquement et mentalement pour des interventions longues et périlleuses. Découvrez la formation pour ce métier, le quotidien avec les missions les plus communes et les rémunérations.

Le métier

Au quotidien, le démineur exerce sous toutes les conditions et dans toutes les circonstances (sur le sol, sous terre et sous l’eau). Il est expert en déminage mais également expert dans l’utilisation des outils et processus de déminage eet peut être un référent sur des interventions. Voici un aperçu des missions auxquelles le démineur et son équipe peuvent être confrontés.

Missions principales

  • Intervention pour des colis suspects, des bagages abandonnées (dans les gare par exemple)
  • Missions de reconnaissance et de veille pour des événements et rassemblements.
  • Sécurisation de lieux et points stratégiques pour des hommes politiques.
  • Vient en aide à l’analyse des scènes de crime dont l’expertise du démineur peut faire avancer les enquêtes (explosions à la bombe, attentats). 

Le démineur est toujours bien équipé (casque, combinaison, appareils) et doit intervenir dans le respect des protocoles mis en place selon les situations. 

Qualités indispensables

Tout au long de la carrière, les démineurs sont confrontés à des situations à risque ou l’erreur peut être fatale et c’est pour cela que deux qualités principales recherchées chez un démineur : la dextérité et le sang-froid. Dans la plupart des cas, les démineurs travaillent en équipe et doivent pouvoir compter sur des partenaires de confiance. Le sens du travail en équipe est primordial pour assurer la réussite de l’intervention. 

De plus, la condition et l’endurance physique sont grandement appréciés car les interventions ne sont pas de tout repos. En effet, les conditions d’intervention peuvent être compliquées, les positions d’intervention peuvent être éprouvantes (dos courbé, genoux pliés,etc) et les manipulations peuvent s’avérer être lourdes selon les outils à utiliser.

Au-delà de ces aspects, le démineur doit être capable de se former aux évolutions de son secteur (nouveaux procédés, nouvelles armes chimiques, nouveaux engins explosifs) et doit être à même de s’adapter à ces nouvelles situations.

Il faut également être très disponible : le démineur peut être appelé à tout moment en cas d’urgence.

La formation

Il n’existe pas de formations spécifiques pour devenir démineur. Afin d’exercer ce métier, vous devrez intégrer la Police nationale ou les forces armées et y réaliser les formations déminage directement au sein de service. Selon votre choix, le processus de recrutement ne sera pas le même : 

  • Les forces armées :  vous pouvez accéder aux postes de démineur dans l’armée de terre quel que soit votre diplôme. Vous devez avoir moins de 26 ans et suivre une formation spécialisée de déminage dans le cadre de votre engagement. Pour celles et ceux engagés dans la Marine, une spécialisation plongeur-démineur est également enseignée à l’école des officiers. 

  • La Police Nationale : une formation de 6 mois dispensée et financée par la police nationale forme et développe les compétences des futurs démineurs. Durant cette formation, aucun explosif n’ est mis entre les mains des élèves. Pour accéder à la formation, vous devez déjà faire partie de la Police Nationale et présenter votre candidature. Une phase avec entretien et évaluation permettront de juger votre capacité à suivre cette formation.   

Le salaire

La rémunération au sein des métiers liés à la police nationale ou aux forces armées varie selon plusieurs critères et le salaire du démineur ne déroge pas à la règle.

La rémunération varie selon votre grade, votre lieu d’affectation ou encore votre ancienneté au sein du service. Le salaire moyen est de 1500€ mensuel. A cela vient s’ajouter une prime de risque qui s’élève à 800€.

La perspective d’évolution

Comme dans toute carrière, vous allez monter en compétence au cours de vos années de pratique. Après 5 années en tant que de démineur, vous pouvez prétendre à devenir référent en qualité de chef de mission.

A long terme, le démineur ou chef de mission ayant acquis de nombreuses connaissances sur le terrain peut se voir proposer un poste éloigné de ce dernier et apporter son savoir dans un poste plus administratif.