Métier de canalisateur
Emplois,  Fiches métiers

Comment devenir canalisateur ou canalisatrice ?

Le métier de canalisateur est un des métiers du domaine du bâtiment. Si vous voulez en savoir plus sur ces constructeurs ou constructrices de route pour l’eau ou le gaz par exemple, alors c’est dans l’article qui suit !

Le métier

Les missions

Le canalisateur / La canalisatrice est une personne primordiale pour notre quotidien. En effet, il ou elle va être amené à installer différentes canalisations soit dans le réseau public, soit dans le réseau privé, et à les entretenir. 

Voici les différentes installations qu’ils peuvent réaliser : 

  • Réseau de canalisation pour l’eau potable (aussi appelé réseau de canalisation AEP) ou le gaz de ville 
  • Evacuation des eaux usées du domicile des individus vers les stations d’épuration
  • Construction de châteaux d’eau, de réservoirs d’eau ou d’aqueducs
  • Installation des réseaux de fibre optique ou de câbles électriques 

En plus de la réalisation de ces gros chantiers, ils doivent aussi bien sûr contrôler leur travail, vérifier s’il n’y a pas de fuites et faire des essais avant la mise en service. 

Lors de ces travaux, voici en détail quelques missions du canalisateur / canalisatrice : 

  • Créer des tranchées pour laisser passer les tuyaux en utilisant une pelle mécanique 
  • Installer des conduites sur de courtes ou de longues distances et contourner les obstacles s’il y en a 
  • Effectuer les branchements nécessaires 
  • Créer des zones d’ouverture afin de faciliter l’entretien et/ou les réparations sur site 

Il doit aussi maintenir un endroit propre et bien réalisé, c’est-à-dire que la chaussée, les trottoirs, les caniveaux ou les logements des particuliers doivent être remis en état après chaque travaux.

En général les horaires de travail sont du lundi au vendredi mais ils peuvent être amenés à réaliser leurs missions le samedi ou les jours fériés en cas de situation d’urgence comme une fuite sur le réseau.

Les qualités requises

Il existe indéniablement quelques qualités indispensables afin de réaliser avec soin toutes ces missions quotidiennes : 

  • Être assez agile de ses mains pour réaliser les travaux nécessaires : pose de tuyaux, raccordements, et maniement des engins 
  • Aimer travailler en équipe 
  • Être rigoureux dans les tâches à effectuer en respectant les règles de sécurité
  • Aimer travailler à l’extérieur 
  • Être résistant physiquement car il est toujours en action au cours de la journée : port de charges lourdes, conduite d’engins… 
  • Savoir s’adapter en fonction des chantiers qui peuvent être relativement différents en fonction du lieu et du travail à réaliser 

La formation

Vous pouvez atteindre cet emploi en réalisant différents types de formation. 

En effet, pour réaliser toutes ses missions, le canalisateur doit avoir obtenu certaines connaissances techniques indispensables à l’exercice de son métier : 

  • Utilisation d’outils spécifiques: engins, laser, outils de forage 
  • Savoir lire un plan ou un schéma sur un chantier 

Ainsi, commençons du niveau le plus bas au niveau le plus élevé : 

Niveau CAP

  • CAP (certificat d’aptitude professionnelle) constructeur de réseaux de canalisations de travaux publics 
  • BEP en travaux publics : dominante construction de canalisations

Niveau BAC 

  • Bac Professionnel travaux publics
  • Bac Pro technicien gaz 
  • Bac Pro technicien du bâtiment pour l’organisation et la réalisation de gros oeuvres 

Niveau BAC +2

  • BTS travaux publics 
  • BTS bâtiment

Niveau BAC +3

  • DUT Génie Civile construction durable 

A savoir : En plus de ces formations, il peut être demandé par l’employeur de justifier d’un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité aussi appelé Caces, et certaines habilitations comme l’électricité et/ou le gaz.

Le salaire

Pour un débutant, vous devez commencer au minimum au SMIC, ce qui correspond à 1 555 euros brut par mois, soit 1 231 euros net par mois. 

En fonction de l’entreprise, vous pourrez aussi toucher certaines primes

La perspective d’évolution

Ce métier est très porteur car avec le vieillissement des réseaux publics et même privés, il existe de plus en plus de chantiers et donc les besoins en recrutement augmentent. 

Après avoir exercé quelques années en tant que canalisateur, il est tout à fait possible de créer sa propre entreprise ou de passer chef d’équipe. 

Sinon, vous pouvez vous spécialiser dans un autre domaine comme monteur en réseaux électriques.