Les Missions Locales d’Île-de-France rassemblées lundi 3 juin devant le Ministère du Travail, à l’appel de l’ARML

Communiqué de presse – Paris, le 29 mai 2019

Réduction des moyens budgétaires alloués à l’insertion socioprofessionnelle des jeunes
Le 3 juin 2019, les salarié-e-s des Missions Locales franciliennes n’assureront pas l’accueil des jeunes.

La mobilisation du 3 juin 2019 vise à maintenir la mission de Service Public des Missions Locales d’Ile-deFrance au profit de l’insertion socio-professionnelle des jeunes franciliens. Elles sont menacées par le projet de financement 2019 qui conduirait à la suppression de 70 emplois soit la suppression des capacités d’accompagnement pour 10 000 jeunes en Ile-de-France.

Actuellement, les 72 Missions Locales Ile-de-France accompagnent 165 000 jeunes dont 70 000 jeunes en premier accueil chaque année.
Mobilisé depuis plusieurs mois, le réseau des Missions Locales franciliennes représenté par l’ARML-Idf dénonce l’accumulation de difficultés budgétaires et organisationnelles pour le financement de l’exercice 2019.

Pour rappel, l’exercice 2019 prévoit, outre la baisse du financement de la Garantie Jeunes :
– Une baisse moyenne de 5,5 % (pouvant aller jusqu’à -20 % pour certaines Missions Locales) de la dotation de fonctionnement des Missions Locales de la Région Ile-de-France qui passe de 27 272 000 € en 2018 à 25 842 000 € en 2019 ;
– La mise en œuvre d’un budget intégrant un bonus/malus dont l’efficience pénalise de nombreuses structures ;
– L’accentuation de la pression financière pour pousser à la fusion de certaines Missions Locales, sans concertation, ni projet de structure ;
– L’absorption de Missions Locales par des opérateurs concurrents.

Afin de pouvoir aborder ces nombreuses difficultés, l’ARML-IdF demande qu’une délégation soit reçue par Madame PENICAUD, Ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation Professionnelle et du Dialogue Social à l’occasion du rassemblement.

> Télécharger le communiqué de l’ARML-IdF