LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

C’est un contrat de travail en alternance associant formation pratique et théorique dans un organisme de formation externe ou interne à l’entreprise.

L’employeur peut bénéficier, selon les cas, d’un certain nombre d’aides financières :

  • Allègements de cotisations patronales sur les bas et moyens salaires
  • Exonération spécifique pour certains groupements d’employeurs (GEIQ)
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé

 

Son objectif :

Permettre au jeune d’acquérir une vraie qualification pour favoriser son intégration dans la vie professionnelle.

 

Pour qui ?

Les jeunes âgés de 16 à 25 ans révolus, les demandeurs d’emploi âgés de 26 ans et plus et les bénéficiaires de certaines allocations (ASS, RSA) ou contrats (CUI).

 

Combien de temps ?

Le contrat peut être à durée déterminée pour une durée comprise entre 6 et 12 mois.

Il peut aussi être à durée indéterminée. Dans ce cas, les règles de durée maximale portent sur l’action de professionnalisation, c’est-à-dire la première partie du contrat qui s’effectue en alternance.

 

Quelle rémunération pour le salarié ?

Age Niveau de formation ou qualification inférieur au bac professionnel Niveau de formation ou qualification supérieur ou égal au bac professionnel
Moins de 21 ans Au moins 55% du SMIC Au moins 65% du SMIC
21 ans et plus Au moins 70% du SMIC Au moins 80% du SMIC

 

autres dispositifs d’embauche et de formation

► LES EMPLOIS D’AVENIR
LE CONTRAT UNIQUE D’INSERTION DES SECTEURS MARCHANDS (CUI-CIE) ET NON-MARCHANDS (CUI-CAE)
► LE CONTRAT D’APPRENTISSAGE