LE CONTRAT D’APPRENTISSAGE

C’est un contrat de travail alternant périodes d’enseignement général, technologique et professionnel en centre de formation d’apprentis (CFA) et périodes de travail en entreprise pour mise en application des savoir-faire.

Le jeune est obligatoirement suivit par un maître d’apprentissage.

L’employeur peut bénéficier, selon les cas, d’un certain nombre d’aides financières :

  • Exonération de cotisations sociales totale ou partielle selon la taille de l’entreprise ou la qualité d’artisan.
  • Indemnité compensatrice forfaitaire versée par la région (montant minimal : 1 000 euros par an)
  • Crédit d’impôt de 1 600 euros par apprenti, porté à 2 200 euros dans certains cas.
  • Aides supplémentaires en cas d’embauche d’un travailleur handicapé.

Son objectif :

Apporter à des jeunes une formation théorique et pratique en vue de l’obtention d’une qualification professionnelle sanctionnée par un diplôme.

 

Pour qui ?

Les jeunes âgés de 16 à 25 ans.

 

Combien de temps ?

Entre 1 et 3 ans selon le diplôme préparé.

 

Quelle rémunération pour l’apprenti ?

Le salaire minimum perçu par l’apprenti correspond à un pourcentage du SMIC. La rémunération varie selon son âge.

Année d’exécution du contrat

Moins de 18 ans

De 18 à moins

de 21 ans

21 et plus

1ère année

25%

41%

53%

2e année

37%

49%

61%

3e année

53%

65%

78%

 

> Plus d’informations sur le site : http://www.emploi.gouv.fr/

autres dispositifs d’embauche et de formation

► LES EMPLOIS D’AVENIR
LE CONTRAT UNIQUE D’INSERTION DES SECTEURS MARCHANDS (CUI-CIE) ET NON-MARCHANDS (CUI-CAE)
► LE CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION